Conseil des Assesseurs

 

Dans cette affaire nous avons tous un parti pris. On ne peut donc pas constituer une instance neutre et apolitique pour veiller au bon déroulement du projet Tholos.

Il faut donc prévoir une procédure qui comprend des contres pouvoirs et qui garantie une certaine objectivité par le tirage au sort et grâce à la transparence la plus totale.
Pour lever toutes ambiguïtés les assesseurs doivent afficher leurs opinions politiques.

Fonctions du conseil :
Les assesseurs peuvent exclure temporairement des personnes qui perturbent les débats.
Les assesseurs peuvent initier des procédures d’exclusion à l’encontre des rédacteurs et des membres du bureau et apposer un veto temporaire aux décisions prises par ces deux organismes.
Ensuite, c’est un jury tiré au sort parmi les membres de l’assemblée constitutive de Tholos (ACT) qui dirigera les « procès ».
C’est finalement un autre jury tiré au sort (parmi l’ensemble de la population) qui approuvera ou non l’exclusion et qui lèvera ou non le veto.

La composition du conseil des assesseurs reste à préciser par l’ACT sur cette base :

2 membres du bureau de l’association Skias n°1 qui a initié le projet Tholos.
3 personnes choisies par les sélectionneurs des 5 familles politiques.
Un ou des membres nommés par le gouvernement, le parlement.
Des personnes tirées au sort.

Ils prennent leurs décisions à une majorité simple et président le conseil à tour de rôle.
Les correspondances entre les assesseurs se font via un blog ouvert à tous.
Les assesseurs sont rémunérés au salaire médian.